Apprendre le crawl

Apprendre le crawl – Maîtriser les bonnes techniques en quelques semaines

Bonjour et bienvenu sur notre page éducative qui a pour but de t’aider à apprendre le crawl. Tu es débutant et tu souhaites connaître et comprendre les techniques de base du crawl pour ensuite les appliquer immédiatement ? Tu es nageur professionnel et tu souhaites perfectionner tes techniques de nage pour être encore meilleur et plus rapide ? Alors tu es au bon endroit.

Apprendre le crawl

Voulant être les plus complets possible dans nos explications, nous avons tout d’abord conçu une table des matières pour que tu puisses trouver directement les informations dont tu as besoin et qui t’intéressent. ​

C’est parti, découvrons ensemble comment apprendre le crawl ! 

Qu’est-ce que le crawl ?

Le crawl est la technique de nage la plus rapide et en même temps la plus populaire. Pour preuve, lors de la nage libre ou des triathlons, on peut observer que le style de nage le plus utilisé est le crawl et non la brasse ou le papillon. Les nageurs qui ont déjà un bon niveau arrivent à atteindre une vitesse de plus de 8km/h sur une courte distance.

Curieusement, lors des premiers cours de natation à l’école pour les enfants, c’est la technique de la brasse qui est enseignée en premier lieu.

Pour apprendre le crawl de manière optimale, tu dois être très méthodique. C’est-à-dire qu’il faut décomposer les différents mouvements et s’entraîner à les faire un à un.

Une fois que les techniques sont maîtrisées individuellement, tu pourras les rassembler et débuter la nage en crawl. La vitesse ne joue au début aucun rôle. Il faut d’abord effectuer les différents mouvements correctement.

C’est ici que tu vas découvrir comment y arriver rapidement et efficacement. Tu constateras vite par toi-même qu’apprendre le crawl n’est pas si compliqué. 

Le crawl pour les triathlètes – 2 avantages

Lorsque les nageurs de compétition ont le droit de choisir le style de nage qu’ils souhaitent utiliser lors d’un triathlon, ils choisissent presque automatiquement la nage en crawl. Ils font ce choix, d’une part, à cause de la vitesse rapide de cette nage, et d’autre part, car le crawl demande peu d’effort aux jambes.

Lors d’un triathlon, les jambes doivent fournir un effort important pendant la course à vélo et la course à pied. Au cours de la nage en crawl, elles serviront principalement à maintenir la bonne position du corps dans l’eau. Lors de la nage en brasse, c’est tout le contraire, les jambes servent de propulsion, ce qui demande beaucoup plus de force et d’énergie.

Apprendre le crawl – La technique

3 phases et la bonne position du corps dans l’eau

Dans cette partie, nous allons essayer de t’aider à effectuer correctement les mouvements. Certaines limites se présentent dû au fait d’écrire sous forme de texte. Celui qui souhaite débuter ou faire de réels progrès devra soit prendre des cours de natation ou s’informer sur un site comme le nôtre.

Pour apprendre le crawl efficacement, il faut décomposer les mouvements en trois parties. Tu dois, dans un premier temps, assimiler la théorie pour ensuite passer à la pratique. Nous te conseillons également de t’entraîner à faire les mouvements séparément pour ensuite les effectuer conjointement.

Le plus important lors des 3 phases, c’est d’avoir une bonne position du corps dans l’eau. Essais de garder ton corps stable, de l’étirer le plus possible et de le garder parallèle à la surface de l’eau.

 

Phase 1 : Les mouvements de bras

À ce stade, tu ne dois pas faire attention aux jambes. Nous y viendrons plus tard. Pour le moment toute ta concentration doit être sur les bras. Si tu éprouves cependant des difficultés à garder les jambes stables, alors nous te conseillons d’utiliser un Pull-Bouy. Il te suffira de le coincer entre tes jambes – tu pourras ainsi garder la stabilité nécessaire.

Commences par tendre les deux bras vers l’avant. Replis ta main en direction du poignet pour attraper l’eau. Ensuite, ramène ton avant-bras vers la poitrine en pliant le coude. Cette étape est aussi appelée « la phase du train ».

Imagines-toi que l’eau est une sorte de masse gélatineuse. Avec ta main repliée vers le bas, tu dois pénétrer dans cette gelée et tirer ton corps vers l’avant.

Ensuite, débutes la phase de pression. Tu dois étirer ton bras vers l’arrière (parallèle au corps). Plis à nouveau le coude et tire ton bras à nouveau vers l’avant au-dessus de l’eau (Phase de récupération).

La rotation du torse, plus particulièrement des épaules, est élémentaire afin de fournir assez de puissance. Tu es censé faire avancer ton corps lorsque tu ramènes le bras vers l’avant et ce avant que le mouvement du deuxième bras ne commence.

Remarque: Lors des premiers entrainements, reprends ta respiration vers l’avant et non sur le côté. Reprends-la après environ 4 ou 6 mouvements de bras en relevant la tête hors de l’eau devant toi (comme pour la brasse).

Veilles à effectuer les mouvements de manière délibérée, contrôlée et lente. C’est uniquement comme ça que tu automatiseras les bons mouvements et que tu obtiendras une bonne technique.

Phase 2 : Les mouvements de jambes

Si tu maîtrises à présent les mouvements des bras et du haut du corps, alors tu peux débuter avec les mouvements des jambes.

Remarque : En réalité, le mouvement débute au niveau des hanches pour ensuite descendre dans les cuisses, les mollets et se termine au niveau des pieds. C’est ce mouvement que l’on qualifie de mouvement de jambe.

Afin d’exercer une pression, tu dois donner des coups de pieds de bas en haut. Ton genou doit en même temps être légèrement fléchit. Lorsque ta jambe se retend, il te suffit de fléchir à nouveau légèrement le genou et recommencer. Les mouvements des deux jambes s’effectuent simultanément avec quelques secondes de différence.

Remarque : Lorsque tu commences l’entrainement des mouvements de jambes, concentres toi uniquement sur ces derniers. Tu dois mettre les mouvements de bras et la respiration de côté. Tu peux pour cela utiliser une nouille de piscine (link) ou un Kickboard (link) et la ou le tenir devant toi en tendant les bras.

Phase 3 : L’association des deux mouvements

Tu es maintenant normalement capable d’associer les mouvements de jambes et de bras pour commencer à faire des longueurs. Continu encore pour le moment à respirer vers l’avant et non sur le côté en gardant le rythme qui te convient.

Effectue chaque mouvement de manière contrôlée et détendue. Revois d’abord les différentes étapes dans ta tête une dernière fois et puis c’est parti ! Nous te conseillons de te filmer ou de demander à quelqu’un de le faire les premières fois. Tu pourras grâce à sa observer tes techniques et t’assurer que tu les appliques correctement. On fait parfois des erreurs dont on ne se rend pas compte comme ça. Il vaut mieux se débarrasser d’une mauvaise habitude le plus vite possible.

Apprendre le crawl – Respiration

Super, si tu es arrivé jusqu’ici, il ne te manque plus grand-chose pour maîtriser correctement la technique de la nage en crawl. Ce qu’il te manque est la bonne technique de respiration.

Tu dois reprendre ta respiration au moment où tu sors le bras de l’eau pour le ramener vers l’avant. Si tu souhaites respirer à chaque fois du même côté, tu dois en choisir un au préalable. Si tu choisis le côté droit, alors tu devras tourner la tête sous le bras vers la droite au moment où tu ramèneras le bras droit vers l’avant. Pour le côté gauche c’est le même principe.

Remarque: Il est conseillé pour les triathlètes de respirer des deux côté afin de toujours pouvoir garder un œil sur les concurrents. 

Tu dois impérativement garder la tête alignée dans l’axe de la colonne vertébrale. Ne rentre donc pas la tête dans la nuque pour respirer. Ta bouche sortira automatiquement hors de l’eau au moment de la rotation du corps sur le côté. Cette rotation latérale est soutenue par celle des épaules.

Dès que tu auras correctement intégré le principe de la respiration, tu pourras diminuer le nombre de fois où tu reprends ta respiration. Au fil du temps tu arriveras à respirer uniquement à chaque troisième ou quatrième mouvement.

 

Apprendre le crawl – être attentif à la bonne technique

Une technique parfaite est primordiale lors de la nage en crawl. Si elle ne l’est pas, alors tu n’avanceras pas vite, tu risques d’avoir des crampes et de mal apprendre le crawl.

Pour les nageurs occasionnels, les informations que nous fournissons suffisent. Si tu souhaites faire davantage de progrès, alors tu devras prendre des cours avec un coach sportif.

une femme qui fait le crawl

 

FAQ – Nous répondons à vos questions !

Combien de calories brûle-t-on lors de la nage en crawl ?

La natation en général, et plus particulièrement le crawl, est un sport où l’on brûle énormément d’énergie. Le corps humain brûle près de 350 Kcal en moyenne en nageant une demi-heure. Ce n’est pas pour rien que la nage en crawl est la plupart du temps recommandée aux personnes qui suivent un régime où qui souhaitent améliorer leur condition physique.

 

Apprendre la nage en crawl à l’âge adulte, est-ce possible ?

Bien sûr ! Le crawl est une technique saine, qui garde en forme et qui peut être apprise à tout âge. Nous devons cependant avouer que, dépendant de l’âge, la durée d’apprentissage peut varier de quelques semaines avant d’être parfaitement maîtrisée. Ce n’est pas un secret que plus le corps prend de l’âge plus il a besoin de temps pour automatiser des mouvements plus complexes.

 

Crawl vs brasse – Quelle technique est la plus saine, rapide et épuisante ?

La natation est de manière générale un sport très sain. Peu importe la technique de nage que tu choisis, ça ne peut qu’être bon pour ton corps. La technique la plus rapide est le crawl. Si tu souhaites stimuler ton corps de manière optimale, alors le mieux est de pratiquer deux techniques de nage en alternance.

Pour ce qui est de l’effort à fournir, ça dépend d’une personne à l’autre. Certaine trouveront le crawl plus éprouvant/épuisant et d’autre la brasse.

 

Quels muscles entraîne-t-on lors du crawl ?

Près de 90% des muscles du corps humains sont stimulés, entraînés sainement lors de la nage en crawl. Les muscles qui sont les plus sollicités sont néanmoins ceux des épaules.

 

Combien de temps faut-il pour apprendre le crawl ?

Pour obtenir une technique solide et stable, il faut compter 4 à 8 semaines d’entraînement régulier et intensif.

 

Bon a savoirApprendre le crawlMaîtriser les bonnes techniques du crawl en quelques semainesQu’est-ce que le crawl ?​Le crawl pour les triathlètes – 2 avantagesLa technique – 3 phases et la bonne position du corps dans l’eauLe crawl – RespirationApprendre à nager correctement le crawl – être attentif à la techniqueFAQ – Nous répondons à vos questions !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :