La natation muscle-t-elle ?

Bien sûr ! Tu as sûrement déjà pu le constater par toi-même en regardant la carrure des nageurs professionnels. La natation est un des meilleur sport pour se muscler. De plus, nager permet d'améliorer la condition physique et de rester en bonne santé. C’est un sport qui a beaucoup d’avantages, car, en plus de sollicités et stimulés tous les muscles, il préserve les articulations.

Construire sa musculature à l’aide de la natation n’a donc que des avantages : améliore la condition physique, aide à rester sain et en forme, stimule le système immunitaire, muscle sainement, ...


Comment se muscler avec la natation ?

Peu importe la technique de nage que tu utilises, tu construiras ta musculature. Cependant, chacune d'elle cible certains muscles plus que d'autres. Nous t'invitons à lire nos articles "Apprendre la nage en brasse" et "Apprendre la nage en crawl" pour savoir quelle technique utiliser pour muscler la zone souhaitée.

Pour obtenir de bons résultats et sur le long terme, il faut maîtriser et appliquer la technique de nage choisie correctement.

Remarque: La nage en brasse est, contrairement à la nage en crawl ou sur le dos, une technique qui demande beaucoup d’énergie et d’effort.

Le plus important est d’être attentif au bon positionnement du corps dans l’eau. Le ventre doit être rentré et contracté, la poitrine légèrement vers l’avant et également contractée. Les épaules doivent être tirées vers l’arrière afin de solliciter les muscles de la nuque. Le regard doit toujours être dirigé soit vers les hanches, soit vers le sol afin d’éviter les crampes et les tensions.

Vous l’aurez donc compris, la concentration joue un rôle primordial pour se muscler correctement en nageant.


Petit conseil

Un moyen très efficace pour te muscler en nageant est d'effectuer plusieurs longueurs en sprint. Veilles à utiliser le maximum de ton potentiel d’énergie. Fais des sprints de maximum 60 secondes. Recommences le sprint 8 à 10 fois en faisant des pauses régulièrement.


Cibler les muscles des bras et de la poitrine pour muscler le haut du corps avec la natation

Utilises des petites pagaies pour les mains afin d’augmenter la résistance de l’eau. En faisant cela, tu utiliseras plus de force et tu entraîneras tes muscles de manière encore plus intense. Ceci amènera à une meilleure stimulation des muscles des bras et de la poitrine.


Cibler les muscles des jambes et du ventre pour muscler le bas du corps avec la natation

Si tu veux te concentrer sur les muscles des jambes, utilises une planche de piscine. Tiens la planche avec les mains, les bras tendus vers l’avant. Ensuite donnes des coups de jambes et de pieds pour avancer.

Remarque: Pour stimuler un maximum de muscles du corps, il faut varier entre différents styles de nage (crawl, brasse, dos, papillon,…). 


Récupération pour se muscler avec la natation

Si tu utilises la natation pour récupérer après un entrainement intensif, alors n’utilises pas d’énergie ou de force trop importante. Nages de manière détendue.

 

Bon à savoir

Bien que la natation soit un sport très sain pour le corps et qu’il stimule la plupart des muscles, il ne suffit pas de faire quelques longueurs de temps en temps pour obtenir de bons résultats et travailler sa musculature. C’est au fil du temps que les muscles vont commencer à se tracer et gagner en masse.

La natation est donc idéale pour se muscler mais il est préférable de la combiner à un autre sport pour obtenir de meilleurs résultats et augmenter son niveau de force. Si ton objectif premier est d’augmenter ta masse musculaire, alors tu devrais combiner la natation à un entrainement en salle de fitness.

Nager le ventre plein ?

Nous te déconseillons vivement d’aller nager juste après un repas. Nous te conseillons plutôt de prendre un repas équilibré (de préférence des féculents : riz, pâtes, …) au minimum 1h30 avant l’entrainement.

Il vaut aussi mieux éviter une nourriture trop grasse surtout si ton but est de te muscler en allant nager. 


​Conseils

Tu dois veiller à alterner les différentes techniques de nage afin de stimuler et muscler un maximum de muscles et ce peu importe que ton objectif soit d’augmenter ta masse musculaire ou simplement de rester en forme en pratiquant la natation.

Si tu effectues toujours les mêmes exercices et la même technique, alors tu risques de ne plus voir ou sentir beaucoup de résultat au bout d’un moment. Tu devrais changer d’exercices et de technique environ toute les deux semaines.

Si tu souhaites plutôt cibler la musculature des bras, des épaules et de la poitrine, alors tu devrais faire de la brasse.

Le crawl vise plus à renforcer l’endurance, la force et la coordination des mouvements. C’est la musculature des bras qui est principalement stimulée.

Si tu souhaites cibler la musculature du dos, alors utilises la technique de la nage sur le dos. Ici, ta colonne vertébrale sera soulagée et c’est une technique parfaite pour les débutants.

Si les techniques de nages « classiques » deviennent trop faciles et ennuyeuses, alors essais la nage en papillon. Ce style de nage n’est pas seulement beau, il est aussi très rapide, intensif et il stimule beaucoup de muscles en même temps.

Tu peux aussi utiliser des pagaies pour les mains afin d’augmenter la résistance à l’eau ou une planche de piscine pour cibler la musculature du bas du corps.

Il existe un nombre infini d’exercices différents, sois créatif !


Conclusion

Si tu souhaites définir tes muscles plus rapidement, alors, l'idéal est de combiner la natation à la musculation. Il n'y a rien à faire, aucun sport ne donnera les mêmes résultats qu'un entrainement avec des poids. Comme nous l'avons dit ci-dessus, il faut combiner les deux ensemble pour obtenir un résultat optimal.

Perdre du poids avec la natation

La natation pour maigrir – Le sport idéal

Tu as des kilos en trop dont tu veux te débarrasser à tout prix ? Alors nous te conseillons vivement de pratiquer la natation pour maigrir efficacement.

La natation est un des meilleurs sports pour perdre du poids. Si tu nages environ une heure, en utilisant la technique de la brasse, tu brûleras plus de 500 calories. Pour maigrir encore plus et avoir des résultats rapides, il faut utiliser la technique du crawl. Tu brûleras près de 900 calories. 

La natation pour maigrir

Pourquoi la natation pour maigrir ?

Pour une simple et bonne raison, lors de la natation, 35% de l’énergie fournie est puisée dans la masse graisseuse. C’est pour cela qu’aller à la piscine est idéal pour maigrir.

Celui qui a déjà fait un grand nombre de régime sait à quel point c’est difficile de perdre de la masse graisseuse au lieu de la masse musculaire. Pour le corps humain, c’est bien connu, il est plus facile de perdre du muscle plutôt que de la graisse. Voici la réponse à la question, pourquoi après plusieurs régimes tu ne vois pas de réels progrès après tant d’efforts et de restrictions alimentaires.

Rien qu’en devant maintenir sa température dans l’eau, le corps brûle des graisses. Après 40 minutes dans l’eau, le métabolisme des graisses est au plus haut, restes y donc le plus longtemps possible. C’est bien la preuve qu’utiliser la natation pour maigrir à beaucoup d’avantages.

Il existe cependant certains préjugés au sujet de la natation. La plupart des personnes qui ne vont jamais ou rarement nager prétendent que c’est un sport ennuyeux. C’est faux ! Il existe tellement de méthodes, techniques et variantes que nager ne pourra jamais devenir monotone. Lorsqu’on si connait un peu en la matière, c’est agréable et parfois amusant maigrir grâce à la natation.

 

La natation pour maigrir – À quelle fréquence ?

Il ne faut pas nécessairement aller 5x par semaine à la piscine. Les personnes occupées, qui travaillent ou les étudiants seront soulagés d’entendre qu’aller nager 3x par semaine suffit amplement. Tu dépenses déjà pas mal d’énergie car tu es constamment en mouvement au travail, à l’école ou quand tu es simplement en route.

Nous te conseillons pour commencer, de nager environ 200-250 mètres calmement les 3 jours. Choisis la technique de nage que tu veux. Ensuite, commences progressivement à faire des sprints. Fais en 2 ou 3 sur une distance de 60 mètres au début et fais une pause de 2 ou 3 minutes entre chaque sprint. Après un certain moment, tu devrais pouvoir nager 300 mètres sans pause. Pour un nageur qui a déjà un peu d’expérience,  nager 300-400 mètres suffit amplement. Ce qui est très important, c’est de bien respecter les temps de pause.

Tu verras que tu obtiendras rapidement des résultats et ton constateras par toi-même qu’il est possible de maigrir en pratiquant la natation.

Avantages

Lorsqu’on nage, l’eau exerce une résistance. Cette résistance fait effet de massage pour le corps. Elle a pour effet de diminuer la cellulite et garder une peau jeune plus longtemps.

Pratiquer la natation renforce le cœur, la circulation sanguine et stimule également les muscles. De plus, nager permet aussi d’adopter une bonne posture dans ou hors de l’eau et de préserver les os.

homme qui nager pour magrir

 

Une autre bienfait de la natation

Un autre avantage de la natation est, qu’en plus de brûler des graisses, la musculature du corps se construit et le métabolisme se renforce. Voilà pourquoi les nageurs peuvent manger des quantités de nourriture importantes sans grossir.

 

Comment brûler les graisses avec la natation ?

L’entrainement HIIT (High Intensity Interval Training) est l’arme secrète pour maigrir efficacement. Cela signifie que tu fournis un effort important pendant une courte durée, en faisant de petites pauses et en répétant les différents exercices plusieurs fois successivement.

Nages une longueur en étant le plus rapide possible, peu importe la distance. Une distance de 25 mètres suffit amplement, mais si tu es vraiment bon alors tu peux aussi le faire sur une distance de 50 mètres. Après la longueur fais une pause d’1 minute 30. Ensuite refais une longueur et à nouveau une pause. Le plus important est que tu donnes ton maximum à chaque longueur, donnes toi à 110% !

Choisis la technique de nage que tu préfères (brasse, crawl, dos,…). Ce qui est important, c’est d’utiliser toute ta force et d’être de plus en plus rapide.

Échauffes toi avant de commencer tes sprints. Nous te conseillons de faire quelques longueurs calmement et en étant détendu.

Après l’échauffement, fais 8 à 10 longueurs à un rythme plus rapide. Au prochain entrainement, tu en feras 10 à 12, le suivant 12 à 14, etc…,

L’idéal est d’avoir une montre étanche à l’eau pour pouvoir respecter correctement les temps de pauses.

En résumé :

  • Échauffement : 4 à 5 longueurs à un rythme calme et détendu
  • 8 à 10 longueurs (augmenter de 2 à chaque entrainement) à un rythme plus rapide
  • 1 ou 2 longueurs en sprint
  • Pause d’1 minute 30
  • 1 ou 2 longueurs en sprint
  • Pause

>> Voir la vidéo <<

 

Résultats garantis ?

Plusieurs expériences cliniques ont prouvé, sur base d’un échantillon de 1.000 personnes, que le corps humain perd 10% de son poids et brûle plus de 15% de sa masse graisseuse avec la natation.

Aucune des personnes testées n’a dû changer son alimentation ou faire un autre sport supplémentaire.

En conclusion, la natation est idéale pour maigrir, tu n’y trouveras que des avantages. Tu brûleras beaucoup de calories, tu renforceras et/ou muscleras tes muscles et tu trouveras un réel plaisir à faire du sport.

N’oublies pas de donner assez de féculents à ton corps. Les féculents que nous privilégions personnellement sont le riz et les pommes de terre. Un apport suffisant en protéines est également très important. Nous te conseillons ici de manger assez de poisson, de viande, d’œufs ou de fromage blanc maigre.

Bon a savoirMaigrir avec la natation, c’est possible !Pourquoi la natation pour maigrir ?À quelle fréquence est possible du magrir avec natation ?Une autre bienfait de la natationComment brûler les graisses avec la natation ?Résultats garantis ?

Apprendre le crawl

Apprendre le crawl – Maîtriser les bonnes techniques en quelques semaines

Bonjour et bienvenu sur notre page éducative qui a pour but de t’aider à apprendre le crawl. Tu es débutant et tu souhaites connaître et comprendre les techniques de base du crawl pour ensuite les appliquer immédiatement ? Tu es nageur professionnel et tu souhaites perfectionner tes techniques de nage pour être encore meilleur et plus rapide ? Alors tu es au bon endroit.

Apprendre le crawl

Voulant être les plus complets possible dans nos explications, nous avons tout d’abord conçu une table des matières pour que tu puisses trouver directement les informations dont tu as besoin et qui t’intéressent. ​

C’est parti, découvrons ensemble comment apprendre le crawl ! 

Qu’est-ce que le crawl ?

Le crawl est la technique de nage la plus rapide et en même temps la plus populaire. Pour preuve, lors de la nage libre ou des triathlons, on peut observer que le style de nage le plus utilisé est le crawl et non la brasse ou le papillon. Les nageurs qui ont déjà un bon niveau arrivent à atteindre une vitesse de plus de 8km/h sur une courte distance.

Curieusement, lors des premiers cours de natation à l’école pour les enfants, c’est la technique de la brasse qui est enseignée en premier lieu.

Pour apprendre le crawl de manière optimale, tu dois être très méthodique. C’est-à-dire qu’il faut décomposer les différents mouvements et s’entraîner à les faire un à un.

Une fois que les techniques sont maîtrisées individuellement, tu pourras les rassembler et débuter la nage en crawl. La vitesse ne joue au début aucun rôle. Il faut d’abord effectuer les différents mouvements correctement.

C’est ici que tu vas découvrir comment y arriver rapidement et efficacement. Tu constateras vite par toi-même qu’apprendre le crawl n’est pas si compliqué. 

Le crawl pour les triathlètes – 2 avantages

Lorsque les nageurs de compétition ont le droit de choisir le style de nage qu’ils souhaitent utiliser lors d’un triathlon, ils choisissent presque automatiquement la nage en crawl. Ils font ce choix, d’une part, à cause de la vitesse rapide de cette nage, et d’autre part, car le crawl demande peu d’effort aux jambes.

Lors d’un triathlon, les jambes doivent fournir un effort important pendant la course à vélo et la course à pied. Au cours de la nage en crawl, elles serviront principalement à maintenir la bonne position du corps dans l’eau. Lors de la nage en brasse, c’est tout le contraire, les jambes servent de propulsion, ce qui demande beaucoup plus de force et d’énergie.

Apprendre le crawl – La technique

3 phases et la bonne position du corps dans l’eau

Dans cette partie, nous allons essayer de t’aider à effectuer correctement les mouvements. Certaines limites se présentent dû au fait d’écrire sous forme de texte. Celui qui souhaite débuter ou faire de réels progrès devra soit prendre des cours de natation ou s’informer sur un site comme le nôtre.

Pour apprendre le crawl efficacement, il faut décomposer les mouvements en trois parties. Tu dois, dans un premier temps, assimiler la théorie pour ensuite passer à la pratique. Nous te conseillons également de t’entraîner à faire les mouvements séparément pour ensuite les effectuer conjointement.

Le plus important lors des 3 phases, c’est d’avoir une bonne position du corps dans l’eau. Essais de garder ton corps stable, de l’étirer le plus possible et de le garder parallèle à la surface de l’eau.

 

Phase 1 : Les mouvements de bras

À ce stade, tu ne dois pas faire attention aux jambes. Nous y viendrons plus tard. Pour le moment toute ta concentration doit être sur les bras. Si tu éprouves cependant des difficultés à garder les jambes stables, alors nous te conseillons d’utiliser un Pull-Bouy. Il te suffira de le coincer entre tes jambes – tu pourras ainsi garder la stabilité nécessaire.

Commences par tendre les deux bras vers l’avant. Replis ta main en direction du poignet pour attraper l’eau. Ensuite, ramène ton avant-bras vers la poitrine en pliant le coude. Cette étape est aussi appelée « la phase du train ».

Imagines-toi que l’eau est une sorte de masse gélatineuse. Avec ta main repliée vers le bas, tu dois pénétrer dans cette gelée et tirer ton corps vers l’avant.

Ensuite, débutes la phase de pression. Tu dois étirer ton bras vers l’arrière (parallèle au corps). Plis à nouveau le coude et tire ton bras à nouveau vers l’avant au-dessus de l’eau (Phase de récupération).

La rotation du torse, plus particulièrement des épaules, est élémentaire afin de fournir assez de puissance. Tu es censé faire avancer ton corps lorsque tu ramènes le bras vers l’avant et ce avant que le mouvement du deuxième bras ne commence.

Remarque: Lors des premiers entrainements, reprends ta respiration vers l’avant et non sur le côté. Reprends-la après environ 4 ou 6 mouvements de bras en relevant la tête hors de l’eau devant toi (comme pour la brasse).

Veilles à effectuer les mouvements de manière délibérée, contrôlée et lente. C’est uniquement comme ça que tu automatiseras les bons mouvements et que tu obtiendras une bonne technique.

Phase 2 : Les mouvements de jambes

Si tu maîtrises à présent les mouvements des bras et du haut du corps, alors tu peux débuter avec les mouvements des jambes.

Remarque : En réalité, le mouvement débute au niveau des hanches pour ensuite descendre dans les cuisses, les mollets et se termine au niveau des pieds. C’est ce mouvement que l’on qualifie de mouvement de jambe.

Afin d’exercer une pression, tu dois donner des coups de pieds de bas en haut. Ton genou doit en même temps être légèrement fléchit. Lorsque ta jambe se retend, il te suffit de fléchir à nouveau légèrement le genou et recommencer. Les mouvements des deux jambes s’effectuent simultanément avec quelques secondes de différence.

Remarque : Lorsque tu commences l’entrainement des mouvements de jambes, concentres toi uniquement sur ces derniers. Tu dois mettre les mouvements de bras et la respiration de côté. Tu peux pour cela utiliser une nouille de piscine (link) ou un Kickboard (link) et la ou le tenir devant toi en tendant les bras.

Phase 3 : L’association des deux mouvements

Tu es maintenant normalement capable d’associer les mouvements de jambes et de bras pour commencer à faire des longueurs. Continu encore pour le moment à respirer vers l’avant et non sur le côté en gardant le rythme qui te convient.

Effectue chaque mouvement de manière contrôlée et détendue. Revois d’abord les différentes étapes dans ta tête une dernière fois et puis c’est parti ! Nous te conseillons de te filmer ou de demander à quelqu’un de le faire les premières fois. Tu pourras grâce à sa observer tes techniques et t’assurer que tu les appliques correctement. On fait parfois des erreurs dont on ne se rend pas compte comme ça. Il vaut mieux se débarrasser d’une mauvaise habitude le plus vite possible.

Apprendre le crawl – Respiration

Super, si tu es arrivé jusqu’ici, il ne te manque plus grand-chose pour maîtriser correctement la technique de la nage en crawl. Ce qu’il te manque est la bonne technique de respiration.

Tu dois reprendre ta respiration au moment où tu sors le bras de l’eau pour le ramener vers l’avant. Si tu souhaites respirer à chaque fois du même côté, tu dois en choisir un au préalable. Si tu choisis le côté droit, alors tu devras tourner la tête sous le bras vers la droite au moment où tu ramèneras le bras droit vers l’avant. Pour le côté gauche c’est le même principe.

Remarque: Il est conseillé pour les triathlètes de respirer des deux côté afin de toujours pouvoir garder un œil sur les concurrents. 

Tu dois impérativement garder la tête alignée dans l’axe de la colonne vertébrale. Ne rentre donc pas la tête dans la nuque pour respirer. Ta bouche sortira automatiquement hors de l’eau au moment de la rotation du corps sur le côté. Cette rotation latérale est soutenue par celle des épaules.

Dès que tu auras correctement intégré le principe de la respiration, tu pourras diminuer le nombre de fois où tu reprends ta respiration. Au fil du temps tu arriveras à respirer uniquement à chaque troisième ou quatrième mouvement.

 

Apprendre le crawl – être attentif à la bonne technique

Une technique parfaite est primordiale lors de la nage en crawl. Si elle ne l’est pas, alors tu n’avanceras pas vite, tu risques d’avoir des crampes et de mal apprendre le crawl.

Pour les nageurs occasionnels, les informations que nous fournissons suffisent. Si tu souhaites faire davantage de progrès, alors tu devras prendre des cours avec un coach sportif.

une femme qui fait le crawl

 

FAQ – Nous répondons à vos questions !

Combien de calories brûle-t-on lors de la nage en crawl ?

La natation en général, et plus particulièrement le crawl, est un sport où l’on brûle énormément d’énergie. Le corps humain brûle près de 350 Kcal en moyenne en nageant une demi-heure. Ce n’est pas pour rien que la nage en crawl est la plupart du temps recommandée aux personnes qui suivent un régime où qui souhaitent améliorer leur condition physique.

 

Apprendre la nage en crawl à l’âge adulte, est-ce possible ?

Bien sûr ! Le crawl est une technique saine, qui garde en forme et qui peut être apprise à tout âge. Nous devons cependant avouer que, dépendant de l’âge, la durée d’apprentissage peut varier de quelques semaines avant d’être parfaitement maîtrisée. Ce n’est pas un secret que plus le corps prend de l’âge plus il a besoin de temps pour automatiser des mouvements plus complexes.

 

Crawl vs brasse – Quelle technique est la plus saine, rapide et épuisante ?

La natation est de manière générale un sport très sain. Peu importe la technique de nage que tu choisis, ça ne peut qu’être bon pour ton corps. La technique la plus rapide est le crawl. Si tu souhaites stimuler ton corps de manière optimale, alors le mieux est de pratiquer deux techniques de nage en alternance.

Pour ce qui est de l’effort à fournir, ça dépend d’une personne à l’autre. Certaine trouveront le crawl plus éprouvant/épuisant et d’autre la brasse.

 

Quels muscles entraîne-t-on lors du crawl ?

Près de 90% des muscles du corps humains sont stimulés, entraînés sainement lors de la nage en crawl. Les muscles qui sont les plus sollicités sont néanmoins ceux des épaules.

 

Combien de temps faut-il pour apprendre le crawl ?

Pour obtenir une technique solide et stable, il faut compter 4 à 8 semaines d’entraînement régulier et intensif.

 

Bon a savoirApprendre le crawlMaîtriser les bonnes techniques du crawl en quelques semainesQu’est-ce que le crawl ?​Le crawl pour les triathlètes – 2 avantagesLa technique – 3 phases et la bonne position du corps dans l’eauLe crawl – RespirationApprendre à nager correctement le crawl – être attentif à la techniqueFAQ – Nous répondons à vos questions !

Apprendre la brasse

Apprendre la brasse correctement

La brasse est la première technique enseignée lorsqu’on commence la natation. Cet article t’aidera à apprendre la brasse et t’expliquera comment réaliser parfaitement tous les mouvements de cette technique de nage. Tu y découvriras aussi toutes les choses auxquelles tu devras être attentif !

Pour finir, tu obtiendras des conseils exclusifs qui te permettront de devenir un(e) meilleur(e) nageur(se).

Apprendre la brasse

Voici les différentes étapes pour apprendre la brasse :

1ère étape : Le mouvement des bras

Tu dois tendre les bras, collés l’un à l’autre, vers l’avant (paume de la main vers le bas). Ensuite, fait ¼ de cercle avec les bras de chaque côté en poussant l’eau derrière toi.

On pourrait, pour être plus rapide, positionner les mains légèrement au-dessus de l’eau pour diminuer la résistance de l’eau.

Pour finir, ramène tes mains vers le corps.

Remarque : Ce qui est primordial, c’est d’avoir une position correcte des mains, avoir un bon angle d’inclinaison et garder les mains à hauteur du bassin. C’est de cette manière que vous vous propulserez  correctement vers l’avant. Ce sont les hanches qui jouent un très grand rôle lors de la nage en brasse. 

 

2ème étape : Le mouvement des jambes

Une fois que tu maîtrise le mouvement des mains et des bras, on enchaîne avec les jambes. Commences par plier les genoux, ensuite ouvre les jambes et referme-les (comme une grenouille).

L’importance du mouvement des jambes lors de la brasse est souvent sous-estimée. Tu pourras, en perfectionnant ta technique, être de plus en plus rapide et faire de plus en plus de longueur.

Un point important lors de cette technique des jambes, est l’angle formé par les pieds. Pour ce faire, tu dois replier tes doigts de pieds en direction de ta plante des pieds lorsque tu débutes le mouvement. Ramènes la plante des pieds le plus possible vers les fesses et étire les jambes sur le côté vers l’arrière. Pousses l’eau avec te jambes et propulse toi en avant. Tends ensuite les doigts de pieds, ramènes les deux jambes l’une contre l’autre et gardes ton corps détendu.

 

Apprendre la brasse – Les erreurs les plus fréquentes

Celui qui pense qu’apprendre la brasse est facile se trompe, car si la technique est mal appliquée, la personne n’arrivera pas à nager vite et risque de se faire mal au dos.

Une des erreurs les plus fréquentes lors de la brasse est la mauvaise respiration. Si tu souhaites progresser et gagner en vitesse, tu ne dois pas avoir la tête coincée dans la nuque en permanence. Le mieux est d’aller sous l’eau lors du mouvement de brasse et de ressortir la tête de l’eau à la fin pour reprendre sa respiration. Si la nuque est trop tendue, tu risques d’avoir des douleurs.

En résumé : On inspire, on plonge sous l’eau et on expire en effectuant les mouvements des bras et des jambes simultanément.

 

L’erreur la plus fréquente lors du mouvement des jambes

L’erreur la plus fréquente est d’avoir les jambes trop basses par rapport au reste du corps et ce n’est pas toujours évident de se débarrasser de cette mauvaise habitude. C’est pourquoi il faut veiller à la corriger le plus rapidement possible.

Si le mouvement est mal effectué, alors tu auras la sensation de donner des coups de jambes dans le vide et tu n’avanceras pas.

Si tu rencontres cette difficulté, nous te conseillons dans un premier temps de t’entraîner par terre ou sur un lit par exemple. Allonges toi sur le ventre et entraîne-toi à réaliser le mouvement de jambes. Ensuite, entraîne-toi dans l’eau à l’aide d’une planche que tu tends devant toi ou en te tenant au bord de la piscine.

 

L’erreur la plus fréquente lors du mouvement des bras

La plupart des nageurs tirent les coudes trop loin vers l’arrière. Les coudes doivent être repliés vers la poitrine. La paume de la main doit être tournée vers l’extérieur pour pouvoir exercer une bonne pression et les bras doivent se détacher du corps.

 

>> Voir la vidéo <<

La technique de nage préférée des français

Nous les Hommes, nageons depuis des centaines années sur le ventre. Dans notre pays, lorsque les enfants apprennent à nager, ils commencent toujours par apprendre la nage en brasse. Dans beaucoup d’autres pays, c’est la nage en crawl qui est enseignée en premier lieu aux enfants.

Le fait que la brasse soit privilégiée chez nous est lié à l’histoire. La natation était un sport uniquement enseignée aux militaires à l’époque. Les soldats devaient être capables de nager et d’obéir aux ordres en même temps, ce qui était uniquement possible en gardant les oreilles hors de l’eau.

Plus tard, quand la natation a commencée à être enseignée aux enfants, le professeur restait au bord du bassin et leur expliquait les techniques. Il fallait donc que les enfants arrivent à garder la tête, les oreilles au-dessus de la surface de l’eau pour entendre les conseils de l’enseignant.

Seulement, la plupart des enfants prennent rapidement et inconsciemment l’habitude de plonger la tête sous l’eau lorsqu’ils nagent. Ainsi, ils arrivent à garder une meilleure position du dos.

Plus de ¾ des gens qui font de la natation, utilise la technique de la brasse pour faire leurs longueurs. C’est aussi la technique que les professeurs privilégient lorsqu’ils apprennent à nager à des débutants.

 

Apprendre la brasse – Inconvénients

La natation en soin est très saine, mais il faut pour cela savoir comment effectuer les mouvements correctement. Les personnes qui souffrent de problèmes de dos ne doivent en aucun cas pratiquer la technique de la brasse mais plutôt privilégier la technique du crawl. Ce sont principalement le dos et la nuque qui souffrent si la brasse n’est pas correctement effectuée.

Pour éviter ces douleurs, il faut aller avec la tête sous l’eau lors de l’expiration et remonter à la surface pour l’inspiration.

Bon a savoirApprendre la brasseNager la brasse correctementLes erreurs les plus fréquentes lors de la brasseL’erreur la plus fréquente lors du mouvement des jambesL’erreur la plus fréquente lors du mouvement des bras​La technique de nage préférée des françaisInconvénients de la nage en brasse

Apprendre le papillon

Comment apprendre le papillon ?

La technique de nage en papillon est sans aucun doute la plus élégante de toute mais aussi celle qui demande le plus d’énergie et de discipline. Apprendre le papillon n’est donc pas un jeu d’enfant. Si tu ne maîtrises pas la technique correctement, tu arriveras à peine à faire quelques mètres. Nous allons donc tenter de t’apprendre à être à l’aise comme un poisson dans l’eau avec ce style de nage!

Lors de la nage en papillon, les deux bras effectuent le même mouvement et en même temps. Ils sont ramenés en avant par-dessus la tête. Le mouvement de jambes s’effectue, tout comme pour les bras, en même temps pour les deux jambes.

Au départ, on faisait surtout le mouvement de base à l’aide du torse. Par la suite, on a plutôt privilégié un mouvement de vague avec l’entièreté du corps. On parlait alors plus de nage dauphin que papillon. Au fil du temps, le terme papillon a malgré tout persisté et le nom est resté.

Apprendre le papillon

Apprendre le papillon – Le mouvement de vague 

Ce mouvement est la base fondamentale. La brasse et le crawl sont les techniques les plus connues et sont relativement simples à apprendre. La nage en papillon, elle, est une des techniques la plus difficile. Tu dois donc déjà maîtriser la brasse et le crawl avant de vouloir monter d’un niveau et apprendre le papillon.

Il est primordial que tu maîtrises le mouvement de vague parfaitement avant d’aller plus loin dans l’apprentissage. Ce mouvement débute au niveau du torse et se termine au niveau des jambes. Les débutants commencent à s’entraîner dans un bassin pas trop profond et s’exercent uniquement à faire des sauts en forme de vague (comme les dauphins) au-dessus de la surface de l’eau.

Pour ce faire, tu dois tendre les bras au-dessus des oreilles devant toi. Les paumes de mains doivent être dirigées vers le bas et le menton rentré vers la poitrine. Ton dos doit être légèrement courbé. Ensuite, propulse-toi à l’aide des deux jambes. Une fois sous l’eau, bascule les mains vers le haut, rentre la tête dans la nuque et donne un coup de jambes pour remonter à la surface.

Avec du temps et de l’entrainement, tu arriveras à trouver un bon rythme pour ce premier mouvement.

Nous arrivons maintenant à ce que l’on appelle «  le 2ème rythme ». On utilise ce terme car, après le mouvement de vague, arrivent les mouvements des bras et des jambes. Le 2ème rythme consiste à combiner simultanément ces deux mouvements.

 

Apprendre le papillon – Le mouvement de bras

Pour commencer, concentre-toi d’abord sur le bras droit ou le bras gauche. Ce mouvement ressemble fort à celui de la brasse et du crawl en même temps.

Tu dois ramener le bras à hauteur de la hanche, la paume de la main vers le bas et positionner le coude vers l’extérieur de manière à former un S. Ensuite, ramène-le bras au-dessus de l’eau vers l’avant et légèrement sur le côté. Veille à développer la bonne technique. Ensuite, exerce-toi à faire le mouvement avec les deux bras en même temps.

Une fois que tu maîtrises ce mouvement, tu peux passer à l’étape de la respiration. Afin d’épargner de l’énergie, relève la tête hors de l’eau pour respirer à chaque 2ème mouvement de bras. Replis ensuite la tête vers la poitrine et recommence le mouvement.

 

Apprendre le papillon – Le coup de jambes

Pour effectuer ce mouvement, tu dois garder les deux jambes collées l’une à l’autre. Ensuite, fait des mouvements de bas en haut et en forme de vague avec les deux jambes en même temps (comme si tu avais des palmes). Tu dois donner deux coups de jambes entre chaque mouvement de bras. Tes coups doivent être énergiques et avoir suffisamment de puissance pour te permettre d’avancer.

 

Voilà, il ne te reste à présent plus qu’à t’entraîner régulièrement et tu pourras être admiré de tous à la piscine grâce à cette technique de nage élégante !

Bon a savoirComment apprendre le papillonLe mouvement de vague – la base fondamentale !Le mouvement de brasLe coup de jambes

Apprendre à nager à son enfant – Conseils et aides pratiques

Apprendre à nager à son enfant

Quand l’été arrive et que les températures atteignent les 30° ou plus, les familles se rendent à la piscine ou à la plage pour se rafraîchir et passer un bon moment. Équipés de brassards, bouées, planches, gilet de sauvetage,… les touts petits se précipitent dans l’eau et plongent sans se poser de questions. Bien sûr sous la surveillance des parents. Mais qui est réellement capable de constamment garder un œil sur son enfant ? Nous avons tous des moments d’inattention ! C’est pourquoi beaucoup de parents ne sont, malgré un équipement de sécurité, jamais 100% à l’aise quand leurs enfants jouent dans l’eau. Voilà pourquoi il est important d’apprendre à nager à son enfant et ce dès le plus jeune âge. Notre article va te guider et t’aider à apprendre toi-même à nager à ton enfant.

Apprendre à nager à son enfant soi-même en suivant ces vidéos >>>

Apprendre à nager à son enfant

Apprendre soi-même à nager à son enfant : Quand et comment ?

Tu peux commencer à débuter l’apprentissage de la natation avec ton enfant vers 6 ans. C’est à partir de cet âge-là qu’un enfant est capable de coordonner les mouvements de la brasse. En tant que parent, tu es la personne de référence et de confiance de ton enfant. Il aura donc plus facile d’apprendre à nager avec toi qu’avec une personne étrangère.

Avoir la place

Veilles à te rendre à la piscine aux heures calmes (si tu n’as pas le luxe d’avoir une piscine privée). Ton enfant pourra mieux se concentrer et se sentir à l’aise.

Ne pas mettre la pression

Apprendre à nager doit être amusant ! C’est pourquoi il ne faut surtout pas exercer de pression sur l’enfant. S’il ne réussit pas un exercice, ce n’est pas grave, vous faites une pause de quelques minutes !

Avoir peur est normal !

C’est notre instinct de survie qui nous pousse à avoir peur de la noyade. Mais, un enfant qui a peur de l’eau aura plus difficile à apprendre à nager. Il est donc important de rassurer ton enfant et de lui montrer que, tant que tu es là, il ne doit pas avoir peur et qu’il doit uniquement se concentrer sur les exercices. Si la peur est trop grande, fais lui faire des exercices plus faciles ou utilise le jeu pour diminuer l’angoisse et lui donner confiance.

Mettre la tête sous l’eau

Ton enfant pourra devenir un bon nageur que s’il n’a pas peur de mettre la tête sous l’eau. Un des meilleurs moyens est de prendre ton enfant dans les bras et de lui dire que vous allez plonger sous l’eau ensemble quelques secondes. Rassures-le, dis-lui que tu es avec lui et qu’il ne peut rien lui arriver !

Comptes jusque 3 et plongez ! S’il se met à pleurer, rigole avec lui pour lui montrer que rien de grave n’est arrivé.

Généralement, après 3 ou 4 fois, l’enfant se calme et trouve cela amusant.

Tu souhaites apprendre à nager à ton enfant ? Alors regarde cette vidéo pour découvrir différents exercices et techniques.

>> Voir la vidéo <<

Si tu éprouves cependant des difficultés, demande de l’aide. Il n’y a pas de honte ! Beaucoup de piscines publiques organisent des cours de piscine avec des professeurs de natation qualifiés.

Aides pratiques pour apprendre à nager à son enfant !

Planche de piscine

La planche de piscine est particulièrement idéale pour apprendre le mouvement de jambe. L’enfant est couché dessus avec le haut du corps ou la tien à l’aide de ses mains devant lui les bras tendus. Ce soutien lui permet de se concentrer uniquement sur le mouvement des jambes sans avoir peur de couler. Cet accessoire est utilisé même par les plus grands qui s’amusent à l’utiliser comme planche de surf pour glisser sur l’eau.

Brassards ou bouée

Aucun enfant n’y a échappé pendant son enfance ! Et c’est compréhensible. Ils offrent, à l’enfant mais surtout aux parents, un sentiment de sécurité. Ces coussins remplis d’air permettent à l’enfant de flotter et peuvent être une très bonne aide dans l’apprentissage des premiers mouvements.

Même si ton enfant est équipé de brassards, sois vigilant et garde malgré tout un œil sur lui. Le risque 0 n’existe pas ! Le danger de la noyade reste présent !

Bonne chance et bon amusement !

Vaincre la peur de l’eau

Tu souhaites vaincre la peur de l’eau, mais tu ne sais pas comment y arriver ? Tu trouveras toutes les informations et conseils nécessaires dans notre article !

Aquaphobie – Vaincre la peur de l’eau ? C’est possible ! 

La peur de l’eau est depuis toujours une des plus grandes peurs de l’être humain et peut se transformer en réelle phobie. Elle est très contraignante car elle ne permet pas au corps et à l’esprit de profiter des bienfaits de l’eau. Pour certaines personnes, rien que le fait d’entrer en contact avec l’eau provoque une attaque de panique. Ne perds plus de temps et apprends à vaincre la peur de l’eau.

L’eau est pourtant un élément avec lequel nous devrions nous sentir en sécurité vu que notre corps est composé de 60% d’eau et que nous avons passé 9 mois à baigner dans le liquide amniotique.

se réconcilier avec l'eauVous avez décidé de vous prendre en main pour vaincre la peur de l’eau mais vous ne savez pas par où commencer?

Au fil des pages, dans un style ludique, pédagogique, dynamique et illustré, vous découvrirez une méthode accessible, claire et efficace pour accéder au bien-être dans l’eau.

>> En savoir plus <<

Quelles peuvent être les causes de l’aquaphobie ?

L’aquaphobie est, dans la plupart des cas, liée à un traumatisme durant l’enfance. Il est important que tu te questionnes sur l’origine de ta peur de l’eau et que tu l’analyses : quand est-elle apparue pour la première fois et pourquoi ?

Beaucoup de personnes ont également peur de l’eau car elles ont en réalité peur de la noyade en eau profonde. Souvent, ça peut provenir du fait d’avoir un jour avalé de l’eau en nageant et d’avoir eu l’impression d’étouffer comme quand on se noie.

Dans d’autres cas, la peur de l’eau peut être transmise aux enfants par les parents car ils ont eux-mêmes vécu un traumatisme. Les plus jeunes arriveront plus facilement à vaincre la peur de l’eau car leur cerveau est encore en plein développement et très réactif aux changements.

les bienfaits de l'eau

Comment vaincre la peur de l’eau ?

Tu as peur de l’eau et le simple fait d’y penser te stress ? Alors nous avons une bonne nouvelle pour toi ! Avec un peu de discipline et de volonté, tu pourras vaincre la peur de l’eau.

Voici quelques conseils :

1ère étape : Commences par t’asseoir au bord de la piscine (à un endroit peu profond) et mets tes pieds dans l’eau. Ensuite, entre dans l’eau progressivement dans une zone où l’eau ne monte pas au-dessus de tes hanches. Cette étape te permettra d’entrer en contact avec l’eau de manière douce et progressive. Tu te rendras vite compte qu’il n’y a rien à craindre et que tout va bien.

2ième étape : Apprends à flotter sur la surface de l’eau. C’est uniquement de cette manière que tu pourras te sentir en sécurité dans l’eau. Commences à t’entraîner dans un bassin peu profond et où l’eau est calme. Il doit y avoir du monde dans la piscine autour de toi. Tu peux aussi utiliser une nouille de piscine ou une planche pour t’aider.

3ième étape : Une fois que tu as franchi les deux premières étapes avec succès, le mieux est de t’inscrire à un cours de natation. Un professeur qualifié sera là pour t’expliquer les exercices.

Tu verras que tu as pris la bonne décision une fois que tu nageras seul(e) dans la mer ou dans un lac en été ! Tu seras fier de toi et de tes progrès !

Stop

Ce que tu ne dois/peux surtout PAS faire !

Nier ou sous-estimer ta peur ne fera qu’augmenter ton anxiété et ton stress. Tu ne dois pas non plus dramatiser la situation ! Dans beaucoup de cas, il suffit de quelques exercices ciblés et de la volonté pour vaincre la peur de l’eau. La pire chose que tu puisses faire à quelqu’un qui a peur de l’eau, c’est de le pousser par surprise dedans (une méthode drastique qui a été utilisée – incroyable mais vrai – dans le passé). Dans le pire des cas, ça va renforcer et/ou aggraver le sentiment de peur mais surtout traumatiser la personne et la mettre en danger.

Si tu t’es décidé de prendre le taureau par les cornes et de vaincre la peur de l’eau, tu vas apprendre beaucoupsur toi ET sur la gestion de tes émotions. Tu verras que ça aura aussi un effet positif sur ta confiance en toi.

Ces articles vous intéressent peut-être :

Apprendre le dos

La bonne technique pour apprendre à nager le dos

Les amateurs de sport ne jurent que par la natation, et ce à tous âges ! Quelques longueurs dans l’eau fraîche stimulent presque tous les muscles et procurent une relaxation intense au corps. Cependant, comme pour n’importe quel sport, il faut veiller à effectuer les exercices et les mouvements correctement pour ne pas nuire aux muscles et aux articulations. Rassure-toi, apprendre à nager le dos n’est pas compliqué !

Il suffit de quelques conseils de base pour que tu puisses améliorer considérablement ta technique du dos. Le plus important est de veiller à exécuter les mouvements consciemment et correctement, car une mauvaise technique pourrait nuire fortement à la colonne vertébrale. Si le sport nautique est mal appliqué, alors des tensions et des douleurs sévères pourraient apparaître sur le long terme.

Le mouvement de départ lors de la technique du dos est particulièrement important. Nos conseils sont principalement axés sur la technique de départ : bascule doucement vers l’arrière et couche-toi sur la surface de l’eau. Ton fessier doit être tendu et ne pas s’affaisser. Au final, ton corps doit former une ligne droite de la tête aux pieds. Ensuite, étire les bras le long de ton corps de manière à ce que les paumes de tes mains soient collées contre la partie extérieure de tes cuisses.

Une bonne technique nécessite une bonne concentration

C’est ici que commence réellement la technique de la nage sur le dos : commence par amener les paumes de tes mains vers les aisselles (les deux en même temps). Tes mains doivent être le plus près possible de ton corps. Ensuite, tends les avant-bras en veillant à former un angle droit avec le reste du corps. Arrive ensuite l’étape qui demande le plus de force au corps : ramène les bras à nouveau vers les cuisses en poussant l’eau.

Pour finir, reviens à la position de départ et répètes les étapes individuellement. Tu dois veiller à effectuer les mouvements de manière réfléchie et avec beaucoup de concentration pour réussir à avoir un bon rythme. Ce n’est qu’une fois que tu auras bien assimilé les différents mouvements, alors tu pourras nager le dos en étant détendu et sans trop réfléchir. C’est avec de l’entrainement qu’on devient un expert !